association française pour le tournage d'art sur bois

ateliers d'art

logo_nouveau

Ateliers d'Art n° 38 de mars/avril 2002 :  "bois tourné et détourné"

Du 5 mars au 27 avril, la Galerie Ateliers d'Art de France invite le bois. Tourné et sculpté, ce matériau, méconnu du public, séduit, en France, une poignée de créateurs passionnés.

Alors qu'aux États-Unis les œuvres de David Ellsworth et de John Jordan s'arrachent à prix d'or, les tourneurs-sculpteurs sur bois en France ont encore du mal à trouver leur public. Il faut dire qu'outre-Atlantique les professionnels bénéficient d'une longueur d'avance, l'engouement pour le tournage sur bois étant né quinze ans plus tôt qu'en Europe, dans les années 80.

D'excellentes formations comme le Wood Turning Center de Philadelphie et la culture à la fois de consommation et d'ouverture aux métiers d'art des Américains ont fait le reste.

En France, des artisans comme Fabrice Micha ou Jean-François Escoulen ont redécouvert, dans le milieu des années 80, ce savoir-faire perdu avec l'industrialisation. Libérées de la fonction, leurs pièces ont poussé la technique jusqu'à la prouesse.

Autre pionnier du tournage français, Christophe Nancey crée des mosaïques de bois et de métal : l'étain vient se lover dans les creux ou interstices de l'érable ou de l'orme tourné, l'ensemble étant ensuite poli pour donner des vases aux formes simples et à la surface riche.

Alain Mailland : bois tourné

Plus légères, les pièces d'Alain Mailland ont des allures de corail ou de dentelle, la sculpture du bois atteignant ici une finesse de virtuose. Appréciés des collectionneurs, ses objets partent quasiment tous... à l'étranger

Temple Alain Mailland

 

suite de l'article

Suite